[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

Publié le par franck Muller

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

MARS 2018: il y a un an, à Trèbes, près de Carcassonne, l’officier Arnaud Beltrame donnait sa vie lors d’une attaque terroriste .....

Un an aprés, nous en sommes là ...

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

2018, mais quel bordel .....2019 , ca commence bien

Apolitique, agnostique , jamais encarté , jamais voté (une seule fois, pardon), jamais de prison sauf à  l armée.

Souvent  de mauvaise humeur si je parle politique ! J ai été des Punks bien avant  , puis 1990 et  la techno   ..... bréve éxpérience de la vie en comunauté " happy blush

Je fréquente le mileu associatif  Français depuis 20 ans . J ai aussi été au coté des Indignés à Paris , gazés aussi  avec les vieux, les mamies sur le péron de l Hotel de Ville de Paris ... 

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

☢️Avec la canicule cet été , nos povr' Fo vont maigrir sous leurs armures de 20 kgs, casques, gants .... Déja en Mars, ca couine, sa sent la peur, sa suinte de la raie ....

.La #loipacte voté a 06h du mat, tu à aimé ? la vente d adp , Engie, la francaise des jeux, c est le kiff !!!

Nous avons repris notre rond point , sans violence , nous sommes revenus, nous sommes les Bandes réfléchissantes , nous sommes légion, nous sommes #giletsjaunes , nous sommes les 99%

LOI PACTE
Ci-dessous les noms des 27 députés qui ont voté (en pleine nuit, comme d'habitude) pour cet amendement honteux qui montre encore la puissance du lobby des pesticides dans nos institutions ! Privatisation d edf , aéroports de paris , remise en cause des minimas sociaux, refus de la vente des pesticides hors Europe !!!!!
 

-Groupe LREM (22) :

Christophe Blanchet
Bruno Bonnell
Pascale Boyer Députée Hautes-Alpes 1ère circonscription
Jean-Jacques Bridey
Émilie Cariou - Députée de la Meuse
Annie Chapelier
Benjamin Dirx
Coralie Dubost
Emmanuelle Fontaine Domeizel
Olivia Grégoire
Marie Guévenoux
Nadia HAI
Christine Hennion
Pascal Lavergne 
Gilles Le Gendre - Député de Paris
Marie Lebec
Roland Lescure
Valérie Oppelt
Béatrice Piron - La République en Marche
Député Denis Sommer
Valérie Thomas
Marie-Christine Verdier-Jouclas

Groupe MODEM (3)

Philippe BOLO, député de Maine-et-Loire Angers Segré
Bruno Duvergé
Michèle de Vaucouleurs députée 7eme circonscription Yvelines

 

Groupe UDI (2) :

Thierry Benoit
Laure de La Raudière. Député d'Eure et Loir.

le lien  https://www.bfmtv.com/economie/l-assemblee-adopte-a-nouveau-le-projet-de-loi-pacte-1653671.html

- Et ce n est plus une surprise 

moi ce ui me met dans une colére noire, c est des #chiensdegarde comme mrs Cohen, qui annonce a un Yannick Jado médusé : NON, le gyphosate n est pas dangeureux !!!! https://www.nouvelobs.com/societe/20180605.OBS7757/patrick-cohen-conteste-la-dangerosite-du-glyphosate-face-a-yannick-jadot-meduse.html

Marche du Siècle :
rendez-vous réussi avec l’Histoire !
Ce samedi, plus de 350 000 personnes dans 220 villes de France se sont rassemblées pour dénoncer l’inaction du gouvernement français face à la crise climatique et son cynisme vis-à-vis de la crise sociale.
Elles et ils étaient 107 000 à Paris, 30 000 à Lyon, 20 000 à Grenoble, 10 000 à Montpellier et Lille, 8000 à Rennes, 5000 à Toulouse et Strasbourg, 4500 à Rouen et Nancy, 3000 à Clermont Ferrand et à Limoges, 2500 à Orléans, 2000 à Aix en Provence et Valence, 1600 à Rodez, 1500 à Amiens, Mulhouse et Saint-Etienne
Cette journée a rassemblé pour la première fois citoyen.ne.s, militant·e·s climatiques, jeunes en grève, gilets jaunes, syndicats et mouvements anti-répression, toutes et tous réuni·e·s contre une même politique qui broie l’Humain et la planète au profit de quelques uns.
La colère monte Ce moment historique répond à une colère historique. Depuis le mois de septembre 2018, jamais la contestation contre ce gouvernement n’a été aussi forte. Ce printemps climatique et social éclot après un automne et un hiver qui ont vu l’émergence de mouvements citoyens de masse pour le climat, pour la justice sociale avec les gilets jaunes, contre la répression policière et qui sont désormais rejoints par la jeunesse en grève partout dans le monde pour le climat. Autant de mouvements que l’on a cherché à diviser, mais qui répondent par l’unité.
Car tous ces mouvements à la colère légitime se sont tous vus rétorquer la même fin de non-recevoir de notre gouvernement : aucun changement de cap ne sera opéré et, pour toute réaction, un Grand Débat pour tenter de faire diversion.
A Paris, 107 000 personnes se sont rassemblées derrière la banderole “la Marche du Siècle : pour le climat, pour la biodiversité, pour la justice sociale et contre la répression” pour une marche d’un format inédit, point de convergence de 3 départs (urgence climatique et sociale, biodiversité et mobilités douces). A 15h, les manifestant·e·s ont réalisé un #ActeCommun symbolique pour dénoncer toutes les formes de violence et de répression et marquer leur volonté de de faire front ensemble.
« Plus de 2 millions de personnes se sont mobilisées pour faire de l'Affaire du Siècle, une mobilisation historique, marquant une volonté inédite de changement ! Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France, Oxfam France ont à cœur de la concrétiser devant les tribunaux à travers leur recours l’Affaire du siècle pour qu’enfin, l’inaction illégale de l’Etat français en matière de climat soit reconnue et que les mesures ambitieuses soient prises pour protéger les citoyen.ne.s »

 

Marie Pochon, Porte-parole de Notre Affaire à Tous
« Cette révolte est largement portée par la jeunesse, au lendemain de la grève mondiale pour le climat qui a mobilisé plus d'1,5 millions de personnes dans 1 629 villes dans 125 pays dont 200 000 en France. Comme hier, les plus jeunes sont venus aujourd’hui de nouveau dans la rue pour rappeler que c’est avant tout notre avenir qui est menacé par l’inaction des Etats et des multinationales, pour l’avidité de quelques uns ! »
Claire Renauld, coordination de Youth For Climate France
« De très nombreux Gilets Jaunes ont manifesté partout en France, toujours mobilisé.e.s pour la justice sociale avec cet acte 18 malgré le mépris du gouvernement et la répression sévère, pour dénoncer les responsables de la crise écologique comme sociale. Nous avons marché aujourd’hui pour rappeler que justice sociale et écologique vont de pair et que nous nous battons ensemble contre cette politique injuste à tous les niveaux. »
Priscillia Ludosky/François Boulo, gilets jaunes
«Il y aura un avant et un après 16 mars. Face à l’urgence, nous avons le devoir d’engager le rapport de force et de hausser le ton face au gouvernement. C’est pourquoi nous appelons à rejoindre dès aujourd’hui les actions non-violentes qui permettront de bloquer les responsables du changement climatiques dans leur dérive climaticide.
Le moment est venu. »
Elodie Nace, porte-parole d’Alternatiba
Lancement d’un printemps climatique et social
Forte de cette unité sans précédent, la Marche du siècle lance un printemps de mobilisation, pour hausser le ton face à un gouvernement qui persiste à faire la sourde oreille. Nous serons ensemble pour entrer massivement en résistance, partout dans le monde du 15 au 21 avril, pour le climat et contre les responsables de la crise climatique.
Nous serons ensemble pour la justice climatique et sociale le 1er mai prochain, jour de mobilisation des travailleurs et des travailleuses.
Nous serons ensemble pour participer à la prochaine grève mondiale pour le climat le vendredi 24 mai.
Chaque jour qui passe sans réponse face à l’urgence renforce notre détermination à mener la bataille du siècle. Ce mercredi, Emmanuel Macron disait que « la meilleure réponse au changement climatique ce ne sont pas des mots mais des actions ». Des actions, nous en mènerons autant qu’il le faudra jusqu’à ce que ses mensonges cessent et qu’enfin nos représentants soient à la hauteur de l’Histoire.
Les organisateurs et organisatrices de la marche de Paris
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

LOI PACTE

L'Assemblée nationale a validé samedi au petit matin, en nouvelle lecture, le projet de loi Pacte sur les entreprises qui comprend privatisations, simplification des seuils fiscaux et sociaux, et encore règles assouplies pour l'épargne retraite. 

Au terme de trois longues journées de débats et une nuit complète, les députés ont voté à 06h15 par 27 voix contre 15 et 3 abstentions ce projet de loi de "croissance et transformation des entreprises" porté par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Les élus LREM, MoDem et UDI-Agir ont voté pour, l'ensemble de la gauche contre, tandis que LR et Libertés et territoires se sont partagés.

La privatisation d’ADP actée


Le texte va maintenant faire une ultime navette avec le Sénat avant son adoption définitive par l'Assemblée qui a le dernier mot.

Comme plusieurs élus d'opposition, le chef de file des députés LFI Jean-Luc Mélenchon a protesté in fine contre ces conditions d'examen nocturne, disant sa "honte" de voir ainsi votées "des mesures si défavorables à la grande masse de ceux qui produisent la richesse de ce pays".

Les députés, à majorité LREM-MoDem, avaient voté jeudi une nouvelle fois en faveur de la privatisation d'Aéroports de Paris et de la Française des Jeux, projets que rejettent les sénateurs, dominés par la droite, qui réexamineront le projet de loi dans leur hémicycle à compter du 9 avril.

"Les entrepreneurs s'impatientent au sujet des seuils, du financement des entreprises, de la simplification. Les salariés s'impatientent à propos de l'épargne salariale et de l'actionnariat salarié", avait lancé Bruno Le Maire en commission début mars, regrettant le long délai d'adoption des lois.



L’interdiction des pesticides repoussée


Laure de La Raudière (UDI-Agir) a critiqué en séance un projet de loi devenu "un peu obèse" avec près de 200 articles sur des sujets très divers.

Parmi les dernières évolutions votées, l'Assemblée a repoussé de trois ans l'interdiction de la fabrication en France de pesticides vendus hors Union européenne, à 2025, ce qui a suscité des divergences jusque dans la majorité.

Sur le volet concernant les contrats d'assurance-vie, dont les transferts chez le même assureur seront facilités, les députés ont prévu une meilleure information des souscripteurs sur la part réelle de leur épargne allouée à la transition écologique ou au secteur solidaire. En outre, la possibilité de transférer sous conditions un contrat d'assurance-vie vers un plan d'épargne retraite sans conséquence fiscale a été prolongée jusqu'au 1er janvier 2023, avec l'avis favorable de la secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Pannier-Runacher.

Sur proposition LREM, les députés ont rayé la création d'une délégation parlementaire à la sécurité économique, au profit d'un contrôle parlementaire plus classique de l'action du gouvernement en matière de contrôle des investissements étrangers en France.

Pour la quasi-totalité des articles du projet de loi, les députés sont revenus à leur version, supprimant les modifications des sénateurs.

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

GRAND MONOLOGUE NATIONAL


- La fin d'un suspense insoutenable -

La presse annonçait hier que 90% des personnes tirées au sort pour participer à la clôture du grand débat national avaient refusé l'invitation. Un fiasco général, qui montre que cette opération de communication est avant tout un grand monologue national. Le monologue du président.

Aujourd'hui, un sondage explique que 70% des français ne croient pas au grand débat.

Une véritable surprise !

En bref, à la veille de la fin du grand débat, personne ne croit à la mise en scène présidentielle, tout le monde ou presque refuse d'y participer. C'est donc un grand désastre.

En parallèle, ces dernières semaines, la police du gouvernement a continué de matraquer, arrêter, mutiler celles et ceux qui s'exprimaient dans la rue.

Après le faux débat place au vrai combat. Ce sera samedi, à Paris.

Et si les "gilets jaunes" étaient des écologistes qui s'ignorent ?

La question peut surprendre tant elle va à l'encontre de l'antagonisme que le gouvernement a construit depuis plusieurs mois entre la gentille fiscalité "verte" et les méchants pollueurs "jaunes".Et pourtant, la possibilité d'une "convergence" jaune-verte est moins irréaliste qu'il n'y paraît.

Cessons donc d'opposer la colère des gilets jaunes et la bataille contre le réchauffement climatique !

Telle est la proposition de Jean-Baptiste Comby, sociologue à l'université Paris 2, auteur de "la Question climatique. Genèse et dépolitisation d'un problème public" (Raisons d'Agir, 2015).

Celui-ci nous invite à voir, dans la mobilisation de samedi, un appel à appréhender les défis climatiques et énergétiques en tenant compte des réalités des fractions fragilisées de la population. Transports en commun hors des villes, fret, rythmes des déplacements…

 

"Il est donc urgent de revenir à une écologie proprement politique et ce faisant de mettre en œuvre les mesures structurelles seules à même de nous rendre durablement, massivement et équitablement moins dépendants de l'automobile", estime le chercheur.

Plus précisément, il serait tout autant absurde de dire que les gilets jaunes sont écologistes que de dire qu'ils se mobilisent pour la pollution et contre la planète. L'écho rencontré par l'appel à manifester le samedi 17 novembre offre en fait une occasion de rebattre en profondeur le débat environnemental.

Cette mobilisation illustre l'impasse sociale des mesures incitatives en matière d'écologie. Depuis une trentaine d'années, nourris par un économisme mal dégrossi, les gouvernements successifs se sont persuadés que la seule façon de faire changer les comportements était de jouer sur le portefeuille : des taxes pour ce qui pollue beaucoup, des incitations pour ce qui pollue moins.

Sur le modèle de l'homo economicus – cet agent parfaitement rationnel que postulent les schémas de l'économiste classique, mais qui ne se rencontre jamais dans la vraie vie

– les lois qui créent des écotaxes, des écovignettes ou des crédits d'impôt, postulent un introuvable homo ecologicus.  

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

 loi Pacte

Je n'ai pas vu dans le programme du candidat la privatisation d ADP
Je n'ai pas vu non plus la privatisation d edf.
Je n'ai pas non plus vu dans son programme la baise des retraités, a sec, sans vaseline ! 
Je n ai pas lu son programme !
Elu légitime sur mon programme, sans blague ? 
Qu'avons-nous gagné ? 
Croyiez vous qu 'il vas encore pérorer comme il le fait depuis 18 mois ?
Croyiez vous qu il passer ses réformes par ordonnances, ou 49/3 ? 
Croyiez vous que cet été, on vas encore bien ce faire baisé ? 

-dans la torpeur de l été,  pendant que la moitié des Francais ce chope un coup de soleilà la plage  ? 

 ( pour ceux qui ont la 5e semaine, c est moins compliquer, la plage ....)

 

Tribune

. En même temps que le président Macron anime un Grand Débat public et médiatique, son gouvernement procède, avec son plein assentiment et en toute discrétion, à la liquidation des biens les plus précieux des Français.

Aéroports de Paris (ADP), société actuellement détenue par l’Etat pour plus de la moitié de son capital, est la plus importante privatisation jamais envisagée en France, la troisième dans l’histoire du monde.

ADP, ce n’est pas seulement les terminaux d’aéroports que nous connaissons – Le Bourget, Orly Sud et Ouest, Charles de Gaulle 1 et 2 – ; ce sont 6 680 hectares de bâtiments, terrains, tarmacs, infrastructures – l’équivalent des deux tiers du territoire de la Ville de Paris –, au cœur des plus importants intérêts stratégiques de la France.

Le gouvernement entend la vendre au privé dès que la loi Pacte, soumise actuellement au Parlement, sera promulguée.

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

Cela dit, M. Le Maire ne s’est pas beaucoup engagé, puisque le ministère n’a jamais indiqué officiellement le calendrier des privatisations de La Française des jeux (FDJ), d’Aéroports de Paris (groupe ADP) ou de son désengagement d’Engie

« Ce qui est certain, c’est que la loi Pacte, qui autorise ces cessions, doit être adoptée avant le lancement des privatisations », indique un observateur. Or le Sénat commence tout juste à examiner le projet de loi en commission. Le texte devrait être adopté au plus tôt en mai, avec une saisine possible du Conseil constitutionnel.


 

 


Un nouveau cadre de régulation

 

Ensuite, le gouvernement n’en aura pas fini. Pour mettre sur le marché une partie du capital de la FDJ, il devra adopter un nouveau cadre de régulation, par ordonnance, ainsi qu’un nouveau cadre fiscal et définir la durée de la licence du groupe aujourd’hui public.

Enfin, il devra préparer une introduction en Bourse, pour y céder une partie de ses actions. « Bref, rien ne sera possible avant le second semestre 2019 », précise un spécialiste du sujet.

Mais ces oppositions politiques ont peu de chances d’aboutir à une inflexion de la loi Pacte, car la Constitution prévoit que, en dernier ressort, c’est l’Assemblée nationale qui vote.

-Or elle est composée en majorité de députés de La République en marche, qui devraient en toute logique soutenir la proposition du gouvernement et voter la privatisation d’ADP.

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

L’Affaire du Siècle : Lancement de la procédure judiciaire au tribunal


Communiqué de presse – le 14 mars 2019
Fortes du soutien record de plus de 2 millions de personnes, et résolument déterminées à mettre l’Etat face à ses responsabilités, Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France, réunies autour de « L’Affaire du siècle » ouvrent aujourd’hui un nouveau volet de leur action. Ce matin, elles ont adressé au Tribunal administratif de Paris une requête sommaire contre l’Etat pour inaction climatique.
L’affaire, débutée le 17 décembre 2018 avec une demande préalable au Premier ministre et à 11 membres du gouvernement, est désormais entre les mains de la justice.

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

Rendez-vous le 16 mars pour la Marche du Siècle


Cet hiver, vous avez contribué à faire naître une vague d’espoir immense en signant l’appel de l’Affaire du Siècle. Face à l’inaction et au déni du gouvernement, qui refuse de répondre aux carences que nous avons soulevé, nous n’avons pas le temps d’attendre. Le 14 mars, les quatre associations co-requérantes de l’Affaire du Siècle déposeront devant le tribunal administratif de Paris la requête préliminaire, ouvrant ainsi la procédure juridique pour carence fautive.

Mais nous devons aller plus loin : samedi 16 mars, nous nous mobiliserons aux côtés de plus de 140 organisations de la société civile et des centaines de milliers de citoyen-nes pour défendre, et exiger la justice climatique et sociale.
En France, dans toutes les villes, des marches festives montreront aux gouvernants que “ça suffit” : nous n’irons pas dans le mur ! Nous devrons être des centaines de milliers dans les rues pour obliger nos dirigeants à regarder la vérité en face et à agir contre le réchauffement climatique. 

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

LILLE

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

« On est tous des cons, et c’est parce qu’on est tous des cons que c’est la fin du monde » s’est indigné Frah, le chanteur des Shaka Ponk, sur la scène des Victoires de la Musique.

Alors que la cérémonie, qui se déroulait vendredi 6 février 2019, récompensait comme chaque année les artistes de la scène musicale française, le chanteur a livré un discours écologiste et inattendu, quelques minutes avant l’interprétation du groupe sur scène. Prétextant un problème technique, l’artiste a profité d’avoir le micro en main pour mettre en garde face au réchauffement climatique :

 

"C’est la fin du monde, ce n’est pas la fin du monde ce soir, c’est la fin du monde demain".

Le chanteur a appelé les artistes présents ce soir-là à se servir de leur notoriété pour transmettre un message écologiste :

"Nous les artistes présents ici ce soir [...], nous parlons à des millions de gens, alors utilisons cette chance extraordinaire d’être écoutés pour changer notre manière de vivre et de consommer au quotidien". Il a également rappelé que les citoyens peuvent tous être acteurs de la lutte contre le réchauffement climatique : "

Il existe des dizaines et des dizaines de comportements faciles à adopter et à partager qui font que même si polluer est un jeu d’adultes, maintenant, ne plus polluer c’est un jeu d’enfant".

Le groupe a ensuite diffusé le célèbre discours de Greta Thunberg

 

Ce n'est pas la première fois que les Shaka Ponk montrent leur engagement en faveur de l'environnement. En juillet 2018, ils ont lancé le collectif  The Freaks -  https://www.the-freaks.fr/  qui propose sur son site internet une liste des gestes éco-responsables que nous pouvons tous adopter au quotidien.

Le groupe a été rejoint par de nombreux artistes français, dont M, Thomas Dutronc, Zazie ou encore Nolwenn Leroy, qui se sont également engagés à changer leurs modes de consommation. 

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

MARSEILLE

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

NANTES

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

Ce jeudi 14 mars, des dizaines de militant·e·s d’Attac déguisé·e·s en abeilles se sont rassemblé·e·s devant le siège de Bayer-Monsanto (La Garenne-Colombes) et y ont installé une scène de « crime écologique ».

 

Cette action intervient à la veille des mobilisations pour la justice climatique (« grève mondiale des jeunes pour le climat » vendredi 15 mars et « marches pour la justice sociale et climatique » le 16 mars).

Son objectif : dénoncer les impacts désastreux et irréversibles de Bayer-Monsanto sur l’environnement, la nature, le vivant et appeler à une mobilisation massive les 15 et 16 mars.

Malgré l’état d’urgence écologique et climatique actuel, Bayer-Monsanto continue de détruire la biodiversité en bénéficiant d’une large impunité obtenue grâce à la complicité des États et son lobbying féroce.

Le dernier rapport du GIEC publié à l’automne 2018 pointait l’impact du changement climatique sur la biodiversité : deux fois plus d’espèces seront mises en danger au cas où le réchauffement climatique dépasse les 2°C par rapport à une situation où il est contenu en-deçà de 1,5°C. Bayer-Monsanto ne fait qu’accentuer cette destruction par la production massive de produits dangereux pour la vie et la biodiversité.

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

PARIS

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée
Des images via Nantes révoltée

Des images via Nantes révoltée

Dans l'Hexagone, 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, et ce sont près de 4,7 millions de citoyens qui ont eu recours en 2018 aux aides alimentaires distribuées par Les Restos du cœur, la Croix-Rouge ou bien l'une des 5400 associations et CCAS qui s'approvisionnent auprès des Banques Alimentaires. A l'occasion de leur 35 ans, les banques alimentaires, premier réseau au niveau national, ont dévoilé mercredi une étude sur les profils de leurs bénéficiaires.

L'âge moyen des bénéficiaires est de 47 ans, et la majorité sont des personnes isolées. Dans le détail, 5 % ont moins de 25 ans, 55 % entre 26 et 50 ans et 40 % ont plus de 50 ans. Les femmes demeurent les plus touchées par la précarité alimentaire et représentent ainsi 69% des bénéficiaires. Autres figures de la pauvreté en France, les familles monoparentales, à 85% menées par des femmes, représentent un tiers des bénéficiaires. La précarité n'épargne également pas les personnes âgées, notamment chez les femmes en milieu rural qui perçoivent de petites retraites. En 2018, la catégorie des retraités gagne trois points par rapport à la précédente enquête.

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

 Faisant le bilan de la création de 13 000 places d’hébergement d’urgence en 2017 dans l’Hexagone, le secrétaire d’Etat défend un « effort sans précédent ». 

Selon l’association Médecins du monde, le chiffre de 50 est très largement sous-estimé.

Il correspond, selon plusieurs sources contactées par Le Monde, aux « demandes non pourvues »(personnes qui ont appelé le Samu social mais n’ont pas eu de place), reçues par le Samu social pour Paris (et donc pas la région Ile-de-France) et pour les seuls hommes isolés.

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

Ce chiffre est donc très en dessous de la réalité. L’enquête la plus récente effectuée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) remonte à 2012, c’est l’« enquête sans-domicile » qui évalue – à l’échelle de la France – le nombre de personnes sans domicile fixe (SDF).

Le chiffre fourni par l’Insee il y a six ans, et qui reste de référence notamment pour la fondation Abbé-Pierre, est de 143 000 personnes sans logement en France, dont 112 300 ont fréquenté les services d’hébergement ou de restauration, comme le rappelle la fondation dans son rapport 2018.

Dans la nuit du 15 au 16 février 2018, la ville de Paris a organisé un décompte des sans-abri, à l’aide de près de 2 000 bénévoles qui ont sillonné les rues, les stations de métro et parking, les parcs; les bois ou les services d’urgence des hôpitaux.

Selon les résultats de ce décompte, 2 952 personnes dormaient dehors, et 672 dans des hébergements provisoires (gymnases ou salles municipales), ce qui fait un total de plus de 3 600 SDF – sans compter ceux qui étaient hébgergées dans les 1 600 hébergement ouverts pour le plan grand froid, qui seront fermées au 31 mars.

[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019
[acteXVIII] Marie-Antoinette Versus Ric Mars 2019

Crédit photo  (!) IMPORTANT (!) 

le peuple ,Cédric lache rien, Michel , les Parisiens,  les Bretons,  Dylan , Marko Sparow

  [Lorient , St Brieuc,  et les Nantais  ] Tony pour Toulouse, jérome Godel pour la Lorraine 

- des amateurs, des pros , les pages Fb  et moi  votre serviteur , petite crotte insignifiante.....

Si tu veux pas qu on voit ton visage mp moi 

Si des droits sont encourus sur un cliché,merci de me mp avant de faire un procés :

 j ajouterais le crédit photo avec joie

Si des droits sont encourus sur des vidéos, merci de me mp aussi ! 

heart Merçi de votre visite heart 

@bientot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article